Le coeur peut-être parfois si froid,

comme un glacier seul à la dérive sur cette mer déchaînée

et parfois si chaud, comme un torrent de larve qui surgit

des profondeurs les plus obscurs de notre âme.

 

 

Perdu sur cet océan, naviguant seul, déchu de tout espoir,

cherchant l'étoile, la seule pouvant nous guider

vers cette destination tant espérée.

 

 

Jusqu'au jour où notre vaisseau ravagé par les vagues

qui le fracassent continuellement, sombrera et nous emportera

dans les eaux glaciales de notre passé.

 

 

Mais lorsque tout espoir sera vain

et que notre coeur avide de toutes passions

nous emportera vers les méandres de l'océan,

la douceur d'un courant plus chaud nous envahira

pour nous faire resurgir vers cette immense glacier.

 

 

Doucement il s'éloignera comme la bruine d'un souvenir,

mais nous devrons toujours garder en mémoire qu'il est là,

sous la surface, pour nous rappeler ces jours si froids.

 

Petite étoile, où est tu?

 

                                 

 

Retour

 

 

 

©La Maison du Nénuphar

2002-2007